Partager/Share/Sangiza

14/10/2020, Jean-Claude Mulindahabi

À Kigali, deux opposants politiques, Victoire Ingabire Umuhoza (Présidente du parti DALFA Umurinzi), et Maître Bernard Ntaganda (Président du parti PS Imberakuri), interpellent le Président de la République Paul Kagame au sujet de l’expropriation non indemnisée depuis 2017 pour les habitants de Kangondo! Mais Paul Kagame, est-il capable de changer d’avis après sa position qu’il a rendue publique, il y a quelque temps?

L’expropriation sans indemnisation est, en soi, une situation grave et hors-la-loi. Le cas de Kangondo est une affaire de trois longues années d’injustice subie par les habitants, au vu et au su des sénateurs, les députés, et l’ensemble des membres du gouvernement.

Évidemment, le Président Paul Kagame lui-même est au courant de cette injustice. Il a même évoqué publiquement cette situation déplorable, mais curieusement, (comme vous pouvez l’écouter dans la vidéo ci-dessous), il s’est paradoxalement moqué du malheur de ces habitants qui n’attendaient que de lui un minimum de bon-sens, après l’irresponsabilité de ses collaborateurs. Les cris de détresse de ces habitants de Nyarutarama n’ont cessé de retentir, à l’indifférence des autorités du pays. Ces habitants ont écrit à toutes institutions compétentes pour réclamer leurs droits, … pour exiger leur indemnisation, mais en vain.

Aujourd’hui, PS Imberakuri et DALFA Umurinzi, partis d’opposition à l’intérieur du pays, interpellent le Chef de l’Etat, sur ce qu’il connaît déjà (voir la lettre à la fin). Ce n’est pas la première fois que ces opposants au régime du FPR tirent la sonnette d’alarme. Mais, Paul Kagame, est-il capable de revenir sur ses positions, pour assumer respectivement les hautes fonctions de la Magistrature suprême et le respect de la Constitution dont il est le premier garant? L’avenir le dira. Mais, à ce jour, le doute pèse.

Les déclarations de Paul Kagame:

Lettre de DALFA Umurinzi et PS Imberakuri au Président Paul Kagame: