Partager/Share/Sangiza

12/04/2020, La Rédaction

Pape François, ce 12/04/2020, Photo, vaticanews

A ce dimanche pascale, le message du Pape François est fort, à l’image des circonstances, et à la hauteur de la gravité de la situation. C’est un message qu’il adresse à la Terre entière, face au Covid-19 qui a déjà fait plus de 100.000 morts dans le monde, et obligé le confinement de plus de la moitié de l’humanité, ce qui a provoqué des conséquences économiques dramatiques. Son message est à la fois religieux et politique.

Dans son message politique, le Pape François demande :

1.La réduction voire l’annulation de la dette des pays pauvres

2.La levée de sanctions internationales qui empêchent certains pays de fournir un soutien convenable à leurs citoyens

3.Un cessez-le-feu mondial et immédiat, évoquant le Yemen, la Syrie, l’Irak, le Liban, le conflit israélo-palestinien, l’Est de l’Ukraine ou encore «les attaques terroristes» en Afrique.

4.Que l’Europe, divisée quant aux réponses à apporter à la pandémie, retrouve «un esprit concret de solidarité qui lui a permis de dépasser les rivalités du passé», notamment après la Deuxième guerre mondiale.

5.Qu’on ne continue plus à fabriquer et faire le trafic d’armes, dépensant des capitaux énormes qui devraient être utilisés pour soigner les personnes et sauver des vies.

Dans son message religieux, le Pape encourage la transmission et la propagation d’espérance. Il adresse ses pensées particulières aux malades, à ceux qui sont décédés et aux familles.

Pour la toute première fois le Pape a donné sa bénédiction « urbi et orbi » à l’intérieur de l’immense basilique Saint Pierre quasi-vide. Habituellement, il célèbre la messe en plein air devant une multitude de fidèles, comme par exemple l’année dernière où environs 70.000 personnes avaient répondu présentes sur la place St Pierre au Vatican.