Partager/Share/Sangiza

12/05/2018, Jean-Claude Mulindahabi

A la Une de plusieurs médias de ces derniers jours, on parle d’une probable candature de la Ministre rwandaise des affaires étrangères Louise Mushikiwabo à la tête de l’ OIF, l’organisation Internationale de la Francophonie. Selon Jeune Afrique, cette candidature aurait reçue la bénédiction de l’Elysée pour concurencer la sécrétaire générale sortante la canadienne Michaêlle Jean. L’élection etant prévue lors du prochain sommet qui se tiendra en Arménie le 11 et 12 octobre cette année. Depuis l’annonce de cette information, plusieurs obervateurs se montrent surpris de cette candidature d’un membre issu du gouvernemant de Paul Kagame qui n’a jamais entretenu de bonnes relations avec la France jusqu’à maintenant. Mais, concrétement, pourquoi, pour certains, cette candidature nourrit les déabts et s’avère controversée. Eléments de réponse avec l’invité du jour l’ambassadeur JMV Ndagijimana: