Partager/Share/Sangiza

31/08/2020, Rédaction

Ce lundi 31 août 2020, les services rwandais d’investigation ont présenté à la presse Paul Rusesabagina qu’ils détiennent au cachot.

Selon certaines sources, c’est un pays africain qui a extradé Paul Rusesabagina, (un opposant au régime du FPR) vers Kigali, d’autres parlent de son arrestation à Doubaï où il était en transit, … D’autres parlent même des USA, ce qui est moins probable, …
Les circonstances précises, la date, et le lieu exacts restent donc mystérieux, de tant plus que le RIB (Rwanda Investigation Bureau) n’a pas voulu les communiquer, en alléguant qu’une une enquête est toujours en cours.

Paul Rusesabagina, le héros du film « Hôtel Rwanda » est Président de « PDR Ihumure », une organisation politique qui fait partie de la coalition MRCD Ubumwe (Mouvement rwandais pour le changement démocratique). C’est le deuxième responsable de cette coalition qui vient d’être arrêté après le Major Callixte Nsabimana Sankara (fondateur de RRM) qui avait été arrêté l’année dernière, et qui est en prison en attente d’un jugement.
Paul Rusesabagina se trouve actuellement en garde en vue au commissariat de Remera comme l’a annoncé RIB ce lundi dans une conférence de presse.

Paul Rusesabagina faisait objet d’un mandat d’arrêt international. En effet, les autorités rwandaises reprochent au MRCD d’actes de terrorisme, des incendies criminels, kidnapping et meurtres perpétrés contre des civils innocents sur le territoire rwandais. Paul Rusesabagina avait une résidence aux Etats Unis d’Amérique et une autre en Belgique.

Quelles personnalités se montrent-elles déjà inquiètes de cette arrestation? 

Sans trop attendre, Jeffery Smith, Fondateur et Directeur de Vanguard Africa, une organisation internationale qui œuvre, entre autres, pour la promotion de la démocratie et l’éthique dans les pays africains, il a, dans un tweet, fait part de ses inquiétudes suite à cette arrestation. Pour lui, c’est un kidnapping. Il rappelle que Rusesabagina avait reçu une médaille de la liberté de la part du Président Américain en 2005, et ensuite un prix « TL Human Rights ».

Ensuite, lautre personnalité à avoir réagi immédiatement, c’est le Président Fondateur de PS Imberakuri, Maître Bernard Ntaganda, qui en appelle aux autorités rwandaises, afin que la sécurité de Paul Rusesabagina soit assurée, et que ses droits soient garantis durant toute la procédure judiciaire. Et puis, la deuxième personnalité à s’être publiquement prononcée pour dire qu’elle déplore cette extradition, c’est le Père Thomas Nahimana, un autre opposant politique au régime du FPR, qui vit en France, et qui, à deux reprises, s’était vu refusé l’entrée dans son pays natal, le Rwanda, où il veut absolument faire de la politique. Et enfin, l’ancien Premier Ministre rwandais, et Président de RDI Rwanda nziza (une autre organisation politique de la coalition MRCD), joint par BBC, Faustin Twagiramungu a déclaré que le mouvement poursuivra sa lutte en faveur de la démocratie et pour que chaque Rwandais puisse conquérir ses droits, dont celui de retour au pays. L’ancien Premier Ministre a indiqué qu’il ne savait pas exactement dans quel pays Paul Rusesabagina voyageait, et qu’il était certainement dans un déplacement privé, rien à voir avec leurs activités politiques.

L’arrestation de Paul Rusesabagina survient au moment où depuis plusieurs jours, certains citoyens ne semblent pas rassurés si réellement le Président de la République Paul Kagame est actuellement dans sa pleine capacité d’exercer la « Magistrature suprême. Pour eux, il n’est pas réapparu publiquement depuis au moins deux mois, alors que la population est en grande difficulté à cause de la crise économique aggravée par le covid-19. Certaines sources indiquent qu’il serait gravement malades, et d’autres se permettent de l’annoncer mort. La confusion est à son comble. Ce qui est surprenant, aucune autorité compétente ne dément jusqu’à présent.